Visite surprise du ministre de l’Administration territoriale au CTDEC

Le ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a insisté sur l’amélioration de l’accueil

Nombre de Maliens n’ont pas encore leur carte NINA or, pour s’offrir le nouveau passeport biométrique, il fallait avoir une carte NINA ou une fiche individuelle issue de l’enrôlement au RAVEC. C’est justement pourquoi, depuis quelques semaines, le CTDEC (centre de traitement des données de l’état civil) fait face à une importante demande. Environs 400 personnes prennent d’assaut par jour le CTDEC pour avoir leur fiche individuelle. Ce qui pose un vrai problème d’accueil, le service n’étant pas préparé à cette affluence. 

 

Le ministre de l’Administration Territoriale, Abdoulaye Idrissa Maïga a cru bon de faire une visite surprise au CTDEC, lundi 26 avril dernier, pour constater de visu les conditions dans lesquelles les usagers sont accueillis. En discutant à bâtons rompus avec certains usagers, le ministre Maïga a tâté le pool de l’accueil. « En améliorant l’accueil, on prévient d’éventuels problèmes », a souligné le ministre. Avant d’expliquer que le sens de sa démarche est d’appuyer le CTDEC dans ce nouvel enjeu qui s’est ajouté à l’enjeu électoral. 

 Le ministre a aussi demandé à la Direction du CTDEC d’exprimer leurs besoins en vue de les renforcer et de pouvoir répondre à un plus grand nombre d’usager.   

Pour améliorer la prestation du service, le ministre a, séance tenante, instruit d’équiper le CTDEC. Le même jour l’accueil a été renforcé par des fauteuils.

Selon le Directeur du CTDEC, M. Fousseyni Diarra, 200 à 300 usagers parviennent à avoir le fameux sésame par jour. Ce qui constitue une prouesse quand on connaît les capacités du service.

Le CTDEC a pour mission d’établir une base de données des personnes physiques recensées. Il est rattaché à la Direction Nationale de l’Etat Civil.

Alhassane H. Maïga, CM/ MAT